Allo, la politique ?

– « Qui est Akhenaton ? »

– « Akhenaton ? C’est un rappeur ! »

– « Et qui est Thomas Fersen ? »

– « Ah, ça c’est un chanteur ! »

Flûte alors, mes bons amis ! Décidément ce n’est pas facile d’être jeune et de s’y connaître en Histoire.

Mais bon, relativisons, on ne peut pas être incollable sur tous les sujets.

C’est comme moi, si je peux me permettre ce rapprochement, parfois je réfléchis au destin de notre pays avec ses petits chanteurs à la croix gammée et le séparatisme me fait de l’œil…

Pourquoi me direz-vous ? Puisque certains habitants de Wallonia trouvent dans le discours de barst De Wever[1] ce qu’ils croient être des réponses aux pronostics des futurologues : non pas des centaines de milliers, mais des millions d’immigrants climatiques pour les années 50.

Eh bien, parce que je n’ai pas envie de vivre avec des nazillons (c’est bien mon droit, me semble-t-il). Alors je me dis : qu’on se sépare. Chacun sa route, chacun son chemin et tralala tsouin tsouin…

Oui, mais bon, après je réfléchis un peu et : problème ! Le port d’Anvers est le deuxième port européen. A lui seul, il est capable de faire vivre la Flandre toute entière[2]. Mince, mince ! Alors que nous, on n’a aucun accès à la mer.

En plus, les petits malins, ils ont les diamantaires. Mince, mince, mince ! Ça ne va pas être facile, les copains…

Mais bonne nouvelle : Liège, elle, est le deuxième port fluvial européen.

Les Liégeois, à l’instar des anciens Egyptiens attendront donc tout du fleuve.

Même si, pour nous en sortir, il faudra sans doute changer de pharaons.

Notez bien que nous on a de l’eau ! Pour l’instant, on la revend bêtement aux Hollandais, mais ce sera de l’or bleu quand viendra le temps de la guerre de l’eau[3] ! Il faudra absolument la protéger. Déjà les Prussiens lorgnaient sur le barrage de la Gileppe de Léopold II. On a d’ailleurs presque intérêt à utiliser, grâce à nos vieilles centrales nucléaires fissurées (mais amorties), la fameuse méthode de Goldfinger[4] pour la protéger, sinon on nous l’aura vite barbotée[5].

Pour vite parler de moi et sacrifier à la tradition du coq à l’âne, une question pertinente de Madame Jacqueline Allegretti d’Avignon :

– « Comment faites-vous pour écrire tout ça, si vous êtes vraiment en dépression nerveuse ? »

Très bonne question Jacqueline… mais c’est un peu ma Porte de Gantenbrink[6]

À une phase dépressive et à son lot de remise en cause, succède une période d’hypomanie[7] qui peut permettre son expression.

Intense activité, fluidité des idées, confiance en soi, insomnie sans fatigue… autant de symptômes qui peuvent doper la créativité…

Voilà. Revenons à nous, les valeureux Wallons, nous qui adorons l’art « contemporain », un peu comme les Hébreux adoraient le veau d’or. Nous, nous sommes très contents po rin[8] et non point primitifs comme nos amis Flamands.

Attention, le mot « contemporain » n’est pas ici un terme chronologique, mais un terme générique, comme le mot « saucisson », par exemple, désigne certaines catégories de salaisons : saucisson d’Ardenne ; saucisson d’Arles ; chorizo ; salami ; jésus de Lyon ; rosette et autres Justin Bridou.

C’est pour cette raison, sans doute que nous possédons cette gare que le monde nous envie et cette tour des finances aux allures de vautour.

Et quand je regarde le paysage politique wallon, je suis aussi triste que lorsque je regarde le final du cabaret de Patrick Sébastien : allez youp, pala-pala ! si c’est comme ça qu’on espère relever le niveau.

Mais alors vous, pour qui votez vous ? Me demanderez-vous.

Eh oui, quand on écrit une chronique, on doit, en quelque sorte, se dévoiler de plus en plus.

Personnellement, j’ai toujours voté pour l’Abbaye de Thélème.

Ah non, perte, ça n’existe pas !

Voili, voilà.

Tiens, j’ai oublié de glisser le mot « freluquet » dans ma chronique.

Bah tant pis, je termine encore une fois en chansons (il y a des lecteurs qui apprécient, si, si).

Car en France, tout finit par des chansons…

C’est le mo-ment de partir, avec le sou-rire,

Dans la maison de Georgie, on peut re-ve-nir.

Pour aujourd’hui, c’est tout les amis,

Mais rendez-vous bientôt chez Georgie.

DemiPLANCHE6
Cliquez pour agrandir l’image

[1] En Belgique, Bart De Wever est le leader du parti d’extrême-droite Nouvelle Alliance Flamande.

[2] Attention, je n’ai pas dit qu’il en avait envie.

[3] Les experts sont convaincus que la pénurie d’eau potable va devenir la cause majeure des nouveaux conflits dès 2030. Flûte alors, moi qui croyais être mort et laisser les imbéciles qui ont saccagé la planète se débrouiller avec les conséquences. Eh bien, c’est raté !

[4] Auric Goldfinger a la brillante idée de rendre la réserve d’or de Fort Knox radioactive. On pourrait faire de même avec notre eau. Si vous nous attaquez, paf, radioactive !

[5] Volée, chipée, en wallon.

[6] Dans la Chambre de la Reine, après une montée constante de 65 mètres depuis le cœur de la grande pyramide de Khéops, un robot s’est trouvé stoppé par une étrange dalle calcaire mystérieuse ornée de deux épingles de cuivre.

[7] État psychologique caractérisé par un trouble de l’humeur, laquelle peut être irritable, excitée, persistante et omniprésente, ainsi que par des pensées et des comportements concomitants.

[8] On me l’a souvent piquée (comme Ciao belli d’ailleurs), mais l’idée est bien de moi © 1994

6 réflexions au sujet de « Allo, la politique ? »

  1. Une autre bonne nouvelle : Liège a précisément une nouvelle chance de reconnaissance et de développement, il est prévu que les chinois qui visitent l’Europe transiteront en masse et feront escale à Liège de manière régulière, faisant dès lors de notre cité ardente l’une des premières villes européennes à découvrir et je vote pour la reconstruction du Temple Expiatoire de Saint-Lambert (on peut toujours faire appel aux éminents architectes catalans) rivalisant peut-être avec la Sagrada Familia qui verra enfin ses travaux terminés en 2026 – quoi que je doute que l’on puisse rivaliser avec un tel chef-d’oeuvre …

    PS : Bon sang mais c’est bien sûr ! Thomas Fersen est un diable rouge !

  2. comme d’habitude, je viens me repaitre de l’humour noir de Georgie. mais en même temps cela me permet de voir qu’en Belgique rien n’est encore acquis ! croisons les doigts bravo Georgie de nous entretenir régulièrement des « ‘dernières nouvelles »

  3. Hé Georgie, on est pas si mal tu sais en y regardant bien…
    Tiens, y a pas si longtemps, on est passé tout près d’une fameuse belle aventure : à Liège, on a failli ravoir le tram quand même! Le tram les pharaons ne l’on pas eu une fois, eux. Et mieux encore avec la super-passerelle La Boverie car avec ça le tram à Liège on s’en fout, on en a plus besoin.
    Quant à nos centrales trouées, c’est pas non plus un mauvais calcul du tout!
    Ben non parce que, comme manifestement rien de raisonnable ne nous interdit de les faire tourner au moins encore 10 ans, si maintenant elles pètent alors on pourra sérieusement se plaindre et obtenir, à juste titre, les subsides de réhabilitation pour zones d’économie sinistrée, comme on a déjà à Charleroi.
    Ainsi, en tirant un peu dessus : passer de deux ans à quatre années consécutives, par exemple, avec les mêmes pavés dans les rues, alors on pourrait essayer d’avoir un téléphérique vers le CHU de la citadelle.
    Ainsi, dès lors, tout fera-t-il sens à nouveau et ne restera-t-il plus qu’à inviter BHL pour inaugurer…
    Allez, tout va bien aller, sinon on sait quand même bien qu’il faudra faire avec, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *