C’est nous les gars de la Marine

— Et mon enthousiasme ? Et mes acclamations ?

— (mollement) Viva Don Salluste…

— Viva notre bienfaiteur !

Sujet brûlant sujet glissant on dérape vite.

Imaginez que vous habitez dans une pièce. Un jour un type débarque :

— Bonjour, je viens habiter chez vous, mais je vais me mettre dans un coin et je ne vous dérangerai pas.

Bon, le mec fait comme il a dit, il prépare sa bouffe lui-même, vous ne devez vous occuper de rien (on appelle ça l’intégration). En plus le gars a plein de bonnes idées sur un tas de sujets divers (on appelle ça la richesse de la diversité culturelle).

Eh bien je pense que tout va bien… Non ?

Là-dessus arrive une bonne femme hystérique qui hurle comme un putois qu’on doit foutre le type dehors.

Ah bon ?

Et elle nous explique que chez elle, elle en a plein, qu’ils prennent toute la place et qu’ils lui ont demandé de ne plus cuire des perroquets parce que l’odeur les incommode.

Alors qu’elle venait juste de s’acheter mille et une façons de cuisiner les perroquets.

Elle vocifère (en pesant ses mots) que le comportement de certains étrangers est incompatible avec le bien-être français.

Ah bon ?

Je n’aime pas du tout (euphémisme) les religions[1] qui au lieu de relier, séparent. Je n’aime pas du tout (encore un euphémisme) les idées du Front National (mais attention je n’adore pas non plus les politiques qui font toujours profil bas)…

Et même si aujourd’hui on peut trouver les gusses de la Waffen-SS sympathiques [2], (car nous sommes encore dans un pays libre), je pense que ce n’est vraiment pas une bonne idée de les replacer au gouvernail.

Sujet brûlant sujet glissant on dérape vite et on abuse des parenthèses.

Alors nous terminerons avec une chanson de Maurice Chevalier…

« Et tout ça fait

D’excellents français

D’excellents soldats

Qui marchent au pas. »

Mais je pense que ton canotier

Perd sa paille, Maurice Chevalier…

La fin de la chanson est de Hugot[3] et c’est un peu comme ça que je vois la France aujourd’hui.

C’est tout les amis

Etronille

[1] Historiquement, les religions conçues comme des ordres dans lesquels est recommandé ce qu’il faut faire et ce qu’il faut croire, sont apparues avec les partis religieux s’opposant les uns aux autres

[2] La Waffen-SS fut conçue à l’origine par Heinrich Himmler comme une armée politique, uniquement constituée de nationaux-socialistes convaincus, soumis à de sévères critères de sélection notamment basés sur les théories raciales nazies. Pierre Marion, un des fondateurs du FN, a combattu sous l’uniforme allemand de la Waffen- SS sur le Front de l’Est durant l’été 1944

[3] Hugot est un dessinateur de bande dessinée et caricaturiste français,

Une réflexion au sujet de « C’est nous les gars de la Marine »

  1. Et SS ne veut pas dire services secrets comme certains le pensent mais Schutzstaffel (escadron de protection). C’est le couturier Hugo Boss qui s’est chargé des sinistres mais terriblement élégants costumes noirs comme ceux des jeunesses hitlériennes en 1932.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *