D’unique et de liberté avec Olivier Pé

Un mot à d’unique sa liberté. De suffire. D’évoquer. De désigner. D’étriquer. D’élargir. De symboliser. De connoter. D’inspirer. D’écourter. De prolonger. De mentir. De démentir. D’enregistrer. De transmettre. De zigzaguer. De s’emplafonner. De survivre. De jouer. De tout chambouler. De tout rétablir. D’interroger. D’en appeler d’autres.

Un mot, un seul, à d’unique l’interprétation libre de l’artiste…

 

— Buongiorno

C’est ainsi que tout commence, par voir la nuit

 

— Chemin

Tout porte à croire qu’il faut se perdre pour trouver ce que l’on cherche

 

— Titre

A toute demeure sa porte d’entrée, …soyez les bienvenus

 

— Observation

Dedans dehors

 

— Profondeur

Indéfinissable

 

— Esthétique

La floraison plus que la fleur… L’apparence n’est pas le dernier mot

 

— Jeu

La vie masquée qui s’ignore, le désir

 

— Photogénie

Fauxtogénie, l’emballage ne garantit pas la qualité du contenu

 

— Attraction

Tomber en haut

 

— Sensibilité

Ecoute, ça tremble de partout

 

— Virage

Je ne sais pas où ça va

 

— Intérieur

Le sentiment d’habiter, une conscience aigue de dehors et de l’immense

 

— Dissonance

On ne se passionne que pour des chimères, de ce regard qui habille le réel d’un goût qu’il n’a pas. Mais qu’importe, le réel n’est pas aimable, il fonctionne, indifféremment. Logos est une façon d’habiter chaos, éros est un prodigieux auteur.

 

— Frontières

Entre nous, ce vide qui nous définit

 

— Amoureux

Incertain comme l’horizon qui l’emporte

 


Poétique de l’amant
Olivier Pé
116 pages
ISBN : 978-2-931067-05-5
20 euros
À paraître le 05/10/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.